Une grande étude révèle que les filles attribuent à ce stéréotype l’échec, et cela les retient

Partout dans le monde, les filles sont plus susceptibles que les garçons d’attribuer l’échec scolaire à un manque de talent, selon une vaste étude sur les stéréotypes de genre publiée mercredi.

Paradoxalement, l’idée que les hommes sont intrinsèquement plus brillants était plus ancrée dans les pays plus égalitaires.

De tels stéréotypes ont été explorés dans le passé, mais les nouveaux travaux, publiés dans la revue Science Advances, ont l’avantage d’englober 500 000 étudiants à travers le monde, ce qui permet de comparer les pays.

Il a utilisé les données du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) de 2018, une étude menée tous les trois ans pour en savoir plus sur les connaissances et les compétences des élèves de 15 ans en mathématiques, en lecture et en sciences.

L’enquête de 2018 comprenait la phrase : “Quand j’échoue, j’ai peur de ne pas avoir assez de talent.”

Résultat : dans 71 des 72 pays étudiés, même à performances égales, les filles sont plus enclines à attribuer leurs échecs à un manque de talent que les garçons, plus susceptibles d’incriminer des facteurs externes. La seule exception était l’Arabie Saoudite.

Contrairement à ce à quoi on pourrait s’attendre, les différences étaient plus prononcées dans les pays riches.

Dans les pays riches de l’OCDE, 61 % des filles ont déclaré être d’accord avec l’énoncé, contre 47 % des garçons, soit une différence de 14 %.

Dans les pays non membres de l’OCDE, l’écart était toujours présent, mais la différence n’était que de 8 %.

La différence était également plus grande parmi les élèves les plus performants par rapport à ceux ayant des performances moyennes.

Plafond de verre

“Nous n’avons pas d’explication parfaite” à ce paradoxe, a déclaré à l’AFP le co-auteur de l’étude Thomas Breda, du CNRS et de l’Ecole d’économie de Paris.

Mais la bizarrerie apparente a déjà été observée, par exemple en termes de confiance en soi et de garçons étant plus susceptibles d’étudier les sciences et les mathématiques.

Elle montre, selon Breda, qu’« au fur et à mesure que les pays se développent, les normes de genre ne disparaissent pas, mais se reconfigurent ».

Une hypothèse est que les pays avec plus de liberté laissent finalement plus de place aux individus pour retomber dans les vieux stéréotypes.

Ces pays sont également très tournés vers la réussite individuelle et accordent ainsi une plus grande importance à la notion même de talent.

Dans les sociétés qui n’accordent pas autant de valeur au talent, il y a moins de place pour que les gens appliquent des stéréotypes.

Les chercheurs ont en outre montré qu’il existe une forte corrélation entre l’idée d’être moins talentueux et trois autres indicateurs étudiés dans le cadre de l’enquête PISA.

Moins les filles pensent qu’elles sont talentueuses par rapport aux garçons, moins elles ont confiance en elles, moins elles aiment la compétition et moins elles sont disposées à travailler dans des professions à prédominance masculine telles que les technologies de l’information et de la communication.

Les trois indicateurs sont souvent cités comme des raisons pouvant contribuer à l’existence du plafond de verre empêchant les femmes d’accéder aux postes les plus élevés.

Pris ensemble, le résultat “suggère qu’il est peu probable que le plafond de verre disparaisse à mesure que les pays se développent ou deviennent plus égalitaires entre les sexes”, ont déclaré les auteurs dans l’article.

Une solution proposée : “Arrêtez de penser en termes de talent inné”, a déclaré Breda.

“Le succès vient de l’apprentissage par essais et erreurs. Si nous déconstruisons le concept de talent pur, nous déconstruirons également l’idée que les filles sont moins naturellement douées de talent que les garçons.”

© Agence France-Presse

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Le plus populaire

Regardez les Steelers de Pittsburgh contre les Browns de Cleveland lors du football du jeudi soir

Thursday Night Football – c'est-à-dire les matchs de la NFL du jeudi soir – sont maintenant sur Amazon Prime Video et uniquement en streaming...

Revue Focal Utopia : préparez-vous à des expériences audio révélatrices

En un coup d'œilNote d'expert AvantagesDes performances époustouflantesConnexions équilibrées et déséquilibréesBeau design et qualité de construction exceptionnelleIncroyablement confortable pour les longues sessions d'écouteLes inconvénientsLes marquages...

Modder transforme les toilettes en un PC de jeu entièrement fonctionnel

En bref : les smartphones, les consoles de jeux portables et même les ordinateurs portables ont le droit de jouer à des jeux haut de...