Tout ce que vous devez savoir sur les plus grosses puces de 2022 du CES (et d’ailleurs)

C’est une nouvelle année, et comme sur des roulettes, 2022 a apporté avec elle une pléthore de nouvelles puces pour ordinateurs portables, ordinateurs de bureau, téléphones, and many others.

Intel a annoncé de nouveaux processeurs pour pratiquement tous les produits qu’il fabrique, AMD a actualisé ses processeurs d’ordinateurs portables et ses cartes graphiques pour l’ensemble de sa gamme et a commencé à taquiner sa prochaine refonte majeure des ordinateurs de bureau, et Nvidia est sorti avec l’annonce de son GPU le plus puissant à ce jour. Si vous ne suiviez pas (ou même si vous l’étiez), c’était beaucoup. Et ce n’était que le CES : Qualcomm a déjà annoncé ses puces de nouvelle génération pour smartphones et ordinateurs portables en décembre, et Samsung prépare également un nouveau processeur Exynos. Et cela ne tient même pas compte d’Apple, qui a tendance à jouer ses cartes plus près de sa poitrine.

Mais alors que la poussière retombe et que les produits avec cette pléthore de processeurs commencent à se profiler à l’horizon, voici une air flow des puces les plus importantes de 2022, et ce qu’elles signifieront lorsque vous recherchez un nouvel ordinateur transportable, ordinateur ou téléphone cette année .

Ordinateurs portables

2022 s’annonce comme une année très intéressante pour les nouveaux ordinateurs portables, grâce à AMD et Intel – qui ont tous deux annoncé des listes complètes de nouvelles puces pour ordinateurs portables au CES 2022, qui alimenteront probablement presque tous les ordinateurs majeurs sortis cette année qui n’ont pas un emblem Apple dessus.

Beaucoup de nouveau matériel pour ordinateur transportable

Les mises à jour d’Intel semblent être les plus notables des deux sociétés, avec l’annonce de sa famille de puces Alder Lake pour toute sa gamme d’ordinateurs portables (bien que seules les puces de la série H les plus puissantes aient fait leurs débuts officiels ; les séries U et P- les gammes de séries pour ordinateurs portables plus légers devraient arriver plus tard en 2022). Comme les puces de bureau Alder Lake de l’année dernière, les nouvelles puces pour ordinateurs portables sont les premières à présenter la nouvelle structure d’Intel (certains pourraient dire Arm-esque) avec un mélange de cœurs de efficiency et d’efficacité.

La première imprecise de processeurs de bureau Alder Lake était extrêmement impressionnante, un produit révolutionnaire pour un Intel qui avait été pris dans une crise de retards d’un an pour son processus 10 nm (rebaptisé depuis Intel 7). Si Intel peut réaliser un succès similaire sur sa gamme d’ordinateurs portables, Alder Lake pourrait être l’avantage dont la société a besoin pour repousser un AMD et Apple ascendants.

Les processeurs ne sont cependant qu’une pièce du puzzle, et le plus gros produit d’Intel de 2022 manquait encore largement au CES 2022 : sa prochaine gamme de GPU Arc discrets, qui sera déployée plus tard cette année pour les appareils de bureau et portables. La société a déjà commencé à taquiner que des partenaires majeurs comme Dell, HP et Samsung utiliseront ses puces (en plus d’ajouter l’exigence selon laquelle les ordinateurs portables de marque Intel Evo avec des GPU discrets devront utiliser des puces Arc pour obtenir le sceau d’approbation d’Intel ). Et Intel fait de grandes promesses sur le potentiel de combiner ses graphiques intégrés avec des GPU Arc discrets grâce à sa technologie Deep Hyperlink pour des features plus importants. Mais pour l’instantaneous, Arc est toujours l’un des plus gros factors d’interrogation pour les ordinateurs de 2022.

De l’autre côté de l’allée se trouvent les nouvelles puces Ryzen 6000 d’AMD pour ses ordinateurs portables. Les puces de cette année utilisent toujours une structure légèrement améliorée par rapport au Ryzen 5000 de l’année dernière (AMD appelle son Zen 3 Plus et a annoncé quelques améliorations telles que les performances et la durée de vie de la batterie). C’est bien, étant donné que les puces Ryzen de l’année dernière étaient déjà excellentes – les ordinateurs portables AMD 2021 étaient ses premiers modèles véritablement haut de gamme depuis des lustres, avec une grande autonomie de batterie, d’excellentes performances et de puissants GPU discrets.

Le côté GPU intégré des choses, cependant, est l’endroit où les plus grands changements de cette année sont pour AMD, qui passe enfin à sa nouvelle structure RDNA 2 ici au lieu de continuer à utiliser ses anciennes conceptions de GPU Vega. RDNA 2 est la même structure que la PS5 et la Xbox Sequence X, et bien que les GPU intégrés sur les ordinateurs portables AMD 2022 n’approchent pas tout à fait la puissance de ces consoles, ils sont encore plus proches (avec le meilleur GPU Radeon RX 6850M XT en fait offrant plus d’unités de calcul que la PS5). Tout compte fait, AMD promet de gros boosts pour les jeux sur ordinateurs portables, ce qui est une perspective excitante… si les puces y résistent réellement.

AMD a de grosses mises à jour de jeu

Et pour ceux qui ont besoin de plus de puissance, AMD suggest également une liste de nouveaux GPU pour ordinateurs portables, élargissant sa gamme bas de gamme pour ses puces de la série 6000M. Il introduit également une nouvelle gamme de puces Radeon 6000S plus économes en énergie pour les ordinateurs portables plus fins et plus légers qui, en théorie, n’auront pas à faire de compromis sur les performances de jeu. Ces deux formations seront basées sur RDNA 2.

Enfin, il y a Nvidia, qui a annoncé une imprecise actualisée de puissants GPU pour ordinateurs portables à venir : les variations mobiles des RTX 3080 Ti et RTX 3070 Ti, qui promettent des jeux en 1440p à 100 et 120 photographs par seconde et peuvent s’intégrer au processeur d’un ordinateur transportable pour équilibrer la puissance et la température pour des performances maximales. Nvidia nous dit qu’ils sont environ 10 à 20 % plus puissants que leurs prédécesseurs d’ordinateurs portables non Ti.

Tout compte fait, c’est une période passionnante pour chercher à acheter un nouvel ordinateur transportable dans les semaines ou les mois à venir.

Bien sûr, tout cela va sans mentionner l’éléphant dans la pièce : Apple, qui ne s’est pas si discrètement imposé comme une power du silicium avec laquelle il faut compter grâce à son excellente série de processeurs M1. (Ils ont récemment reçu des mises à niveau haute puissance dans les MacBook Professional fin 2021 de la société, ce qui se traduit par certaines des meilleures performances et autonomie de la batterie sur n’importe quel ordinateur que The Verge ait jamais testé.)

Qualcomm devra probablement attendre l’année prochaine

Qualcomm essaie également à nouveau de percer avec les ordinateurs portables, un marché que la société (qui domine complètement les SoC mobiles) n’a pas encore vraiment pénétré de manière significative. Cette année, la société a son nouveau chipset Snapdragon 8cx Gen 3, qui, selon la société, offre une augmentation de 85 % des performances du processeur et un GPU 60 % plus rapide par rapport à la précédente puce pour ordinateur transportable de Qualcomm. Cela dit, la nouvelle plate-forme démarre lentement : le CES 2022 est venu et est reparti sans qu’un seul appareil n’ait été annoncé utilisant le 8cx Gen 3, et Qualcomm lui-même semble fixer son avenir non pas sur sa puce d’ordinateur transportable phare actuelle, mais sur une puce 2023. conçu par l’équipe Nuvia qui “établira la référence de efficiency pour les PC Home windows”.

Bien qu’Apple n’ait pas fait son apparition au CES 2022, l’ombre de ses puces s’est définitivement fait sentir: Intel a déployé avec défi des diapositives de références affirmant que ses nouvelles puces de la série H d’Alder Lake étaient encore plus puissantes que les meilleures de Cupertino – quelque selected que nous allons devons tester par nous-mêmes lorsque la nouvelle génération d’ordinateurs portables de 2022 arrivera. La durée de vie de la batterie sur les puces d’Intel est également un gros level d’interrogation, un level que la société n’a pas vraiment abordé dans ses annonces. Nvidia a également tenté d’attaquer Apple, affirmant que ses nouveaux ordinateurs de marque RTX Studio avec ses nouveaux GPU peuvent offrir sept fois les performances du GPU que le M1 Max d’Apple. Mais Apple lui-même aurait sorti ses processeurs de deuxième génération plus tard cette année, ce qui pourrait mettre en lice la couronne de puces de 2022.

Bureau

Le côté ordinateur de bureau était un peu plus calme au CES 2022. Intel a également rattrapé le reste de sa gamme d’ordinateurs de bureau à Alder Lake (le lancement de l’année dernière n’était qu’un trio de puces de jeu haute puissance). La nouvelle gamme devrait apporter la nouvelle stratégie d’structure d’Intel (qui a deux sorts de cœurs de processeur) au reste de ses ordinateurs de bureau, y compris des excursions de bureau plus conviviales et des PC tout-en-un. La société a également déployé de nouvelles conceptions de cartes mères moins chères pour accompagner la sortie plus massive des puces (qui étaient absolument nécessaires, étant donné que jusqu’à présent, il n’y avait qu’un seul chipset haut de gamme disponible).

AMD (qui n’a pas mis à jour sa gamme d’ordinateurs de bureau depuis fin 2020) n’a annoncé qu’une seule nouvelle puce à venir au premier semestre : Ryzen 7 5800X3D, qui utilise la technologie d’empilage 3D V-Cache d’AMD pour extraire 15 % supplémentaires de puissance par rapport au Ryzen 5900X.

Des choses plus excitantes sont à l’horizon pour plus tard en 2022, même s’il y aura un peu d’attente pour les obtenir. AMD a commencé sa prochaine grande actualisation du processeur avec la gamme de puces Ryzen 7000, qui sera alimentée par la nouvelle structure Zen 4 de la société, passera à un nœud de processus de 5 nm et ajoutera un nouveau socket. Les puces passeront au nouveau design AM5 d’AMD, qui place des broches sur la carte mère au lieu des processeurs. Cela signifie que pour la première fois depuis plus de cinq ans, vous devrez vous procurer une nouvelle carte mère pour profiter des nouveaux processeurs d’AMD. Ces jetons n’arriveront pas avant le second semestre de l’année, mais ils devraient faire sensation lorsqu’ils le feront.

Nvidia a également présenté sa prochaine RTX 3090 Ti, qui remportera la couronne en tant que carte graphique grand public la plus puissante de la société lorsqu’elle arrivera plus tard cette année (avec un prix probablement exorbitant pour correspondre à ses performances).

Semblable au côté ordinateur transportable, le produit de puce le plus mystérieux de 2022 est les prochains GPU discrets Arc d’Intel. Nom de code “Alchemist”, Intel cherchera enfin à s’attaquer directement à AMD et Nvidia pour les esprits, les cœurs et les emplacements GPU des joueurs et des créatifs lorsqu’il lancera ses cartes graphiques grand public extrêmement médiatisées plus tard en 2022.

Intel a déjà présenté des démos intéressantes, comme son super-échantillonnage XeSS pour la mise à l’échelle 4K (similaire au DLSS de Nvidia ou à la tremendous résolution FidelityFX d’AMD). Mais le véritable take a look at viendra lorsque les premiers GPU seront réellement livrés. La récolte actuelle de rumeurs prévoit qu’Intel visera le milieu de la route pour sa première génération de GPU (une fuite de l’automne dernier s’attend à ce que la meilleure carte de première génération d’Intel soit compétitive avec environ un RTX 3070), mais nous aurons à attendre plus tard cette année, lorsque les shoppers pourront voir par eux-mêmes à quel level les premiers GPU discrets majeurs d’Intel de l’histoire résistent vraiment.

Enfin, il y a Apple, qui, selon les rumeurs, étendrait ses puces basées sur Arm au reste de sa gamme d’ordinateurs de bureau en 2022, où certains de ses produits les plus intrigants n’ont pas encore été mis à jour, comme son ordinateur de bureau Mac Professional très puissant. Il sera intéressant de voir remark Apple parvient à faire évoluer ses conceptions de puces à ce niveau de puissance et de performances, en particulier avec la concurrence féroce des gammes actualisées d’AMD et d’Intel mentionnées ci-dessus.

Cellular

Les choses sont un peu plus simples en ce qui concerne les puces mobiles. Si vous achetez un téléphone Android aux États-Unis, il y a de fortes probabilities qu’il soit alimenté par une puce Qualcomm. S’il s’agit d’un appareil phare, ce sera le Qualcomm 8 Gen 1 récemment annoncé, le dernier et le plus grand SoC de la société qui devrait commencer à apparaître dans des produits comme la gamme Galaxy S22 de Samsung dans les semaines à venir.

Picture : Qualcomm

Apple utilisera ce qu’il nomme la prochaine itération de ses puces de la série A pour l’iPhone (le même argent est sur l’A16), mais ce sera exclusivement dans les produits Apple. Samsung a son nouveau processeur Exynos 2200, qui mélangera un peu les choses avec un GPU alimenté par AMD RDNA 2, mais il y a de fortes probabilities qu’il n’arrive jamais aux États-Unis pour une variété de problèmes de licence et de modem (ainsi que le easy fait que les puces de Qualcomm fonctionnent historiquement mieux que celles de Samsung).

Google est une entreprise à surveiller, avec sa nouvelle plate-forme Tensor SoC qu’elle a fait ses débuts sur la gamme Pixel 6 l’année dernière ; vraisemblablement, Google cherchera à faire suivre cela avec une model de deuxième génération pour alimenter ses smartphones 2022. Selon les rumeurs, la société travaillerait également sur des puces internes plus puissantes pour les futurs Chromebooks, ce qui pourrait être extrêmement intéressant dans un monde où les ordinateurs portables basés sur Arm de conception similaire d’Apple sont parmi les meilleurs ordinateurs du marché.

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Le plus populaire

Maîtriser plusieurs moniteurs sous Windows

Lorsqu'il s'agit d'améliorer votre productivité, de nombreux aspects de la configuration de votre PC peuvent avoir un impact positif. Un processeur...

Le mystère de la disparition des baleines d’Alaska

Cette histoire à l'origine est apparu dans Undark et fait partie de la collaboration Climate Desk.Lorsque Roswell Schaeffer Sr. avait 8 ans, son père...